Accueil cabinetAccueil bureauAccueil coolsculptingAccueil laserAccueil médecine esthétiqueAccueil luminaire

<

>

L’acide hyaluronique pour redonner du volume au visage

Le déplacement des volumes du visage est un des facteurs essentiels du vieillissement. Travailler les volumes permet d’en restaurer la jeunesse.

Quelles sont les indications principales ?

Les injections d´acide hyaluronique permettent d´augmenter les volumes du visage (pommettes, sillons nasogéniens, creux des joues, du menton, des fosses temporalis, yeux cernés, vallée des larmes…). Le traitement est particulièrement recommandé dès les premiers signes de vieillissement. Pour une augmentation modérée, on utilisera un acide hyaluronique beaucoup plus réticulé que pour traiter les rides. Les produits résorbables offrent une grande sécurité et d’excellents résultats.

Comment se déroulent les séances?

L’injection se fait dans le tissu graisseux sous-cutané et non sous le derme comme pour les rides. Le produit est injecté à l’aide d’une canule (aiguille à bout rond), avec ou sans anesthésie locale, pour éviter les risques de bleus. La séance dure 30 minutes environ.

Quand les résultats sont-ils visibles ?

Immédiatement après la séance, les contours du visage apparaissent plus fermes, plus arrondis.

Quelle est la durée du traitement ?

Sa durée est plus grande que pour les rides. La résorption s’effectue au bout de 12 à 18 mois environ selon la localisation. Une seule séance est nécessaire en général. Plusieurs séances sont à prévoir pour des cas complexes.

Quels sont les bénéfices ?

C’est la méthode la moins invasive pour restaurer les volumes de façon subtile, naturelle et non définitive. C’est donc une bonne alternative à la chirurgie sans les inconvénients et les risques. Le patient peut reprendre son activité après la séance. Comme il s’agit d’une substance non allergisante, aucune indication majeure n’est à déplorer.

Quels sont les effets secondaires ?

Un léger gonflement et quelques petites irrégularités peuvent apparaître au bout de quelques jours. Elles sont souvent bénignes.

Quelles sont les contre-indications ?

Les personnes souffrant de maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, lupus erythémateux disséminé…), d’affections cutanées, de troubles de la coagulation, les femmes enceintes ou allaitant.