Accueil cabinetAccueil bureauAccueil coolsculptingAccueil salle attente

<

>

Le rajeunissement et l'embellissement du visage

L'acide hyaluronique permet à de nombreuses femmes de retrouver un nouvel éclat.

Introduction

L’acide hyaluronique est devenue une molécule incontournable de la grande lutte contemporaine contre le vieillissement. En effet, l’ère du lifting chirurgical semble révolue. Les patients n’en veulent plus. Les hommes et les femmes d’aujourd’hui ont envie de mieux vieillir, de se préserver, de se trouver plus beaux plus longtemps, mais sans bistouri. Dans cette perspective, l’acide hyaluronique trouve toute sa place et connait un succès sans précèdent, on se réfère a lui désormais en parlant du lifting à l’acide hyaluronique.

 

L’acide hyaluronique fait partie des révolutions récentes de la médecine esthétique. Rajeunir sans passer par une intervention chirurgicale est désormais possible. De ce fait, l’acide hyaluronique s’est hissé en quelques années au rang de star de la médecine esthétique, autant plébiscité par les praticiens que par les patients.

 

La prise en charge du vieillissement connait sa révolution : les injections d’acide hyaluronique.

1. Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est cette molécule miracle, cet acide qui permet de faire la peau aux rides… ! Bref un élixir de jouvence.

a) Définition

L’acide hyaluronique est un polymère formé par la répétition de deux motifs de base, acide glucuronique et N-acétylglucosamine.

 

Tout d’abord il convient de rappeler que l’acide hyaluronique est naturellement présent dans le corps humain. Toutes les cellules du corps sont constituées d’acide hyaluronique et baignent dans l’acide hyaluronique. C’est le constituant de base des cellules. La moitié de l’acide hyaluronique de notre corps se trouve dans la matrice extra-cellulaire de la peau. On retrouve aussi particulièrement cette molécule dans les articulations, le cartilage ainsi que dans l’œil.

N’ayez plus peur et osez poser des questions à votre dermatologue.

 

L'organisme en fabrique environ cinq grammes par jour destinés au renouvellement des tissus cutanés. Il faut compter environ 30.000 unités pour former une molécule. Le poids moléculaire en résultant est donc élevé. Il se situe entre 5 et 10 millions de grammes par molécule. On considère que 12 grammes d'acide hyaluronique sont présents dans l'organisme d'un adulte pesant 60 kgs.

 

L’acide hyaluronique est une molécule-éponge qui capte l’eau nécessaire à l’hydratation de la peau et surtout la retient dans les couches profondes. C’est donc une molécule clef du processus d’hydratation de la peau. C’est l’acide hyaluronique qui permet ainsi de maintenir le bon niveau d’hydratation de la peau mais avec l’âge, l’acide hyaluronique naturellement présent dans notre corps diminue.

 

Les propriétés de l’acide hyaluronique sont entre autres :

  • sa capacité de rétention d'eau,
  • sa capacité volumatrice,
  • la stimulation de la production de collagène.

b) Sa découverte

L’acide hyaluronique a été découvert en 1934, dans l’humeur vitrée de l’œil de bœuf, par le biochimiste allemand Karl Meyer (1889-1990). Il commence par isoler la molécule puis sera l’initiateur des recherches pionnières autour de l’acide hyaluronique. Il découvre que l’acide hyaluronique est impliqué dans les fonctions de nutrition, de protection et de réparation des cellules.

 

Par la suite, des travaux ont montré que cette substance contribue à la prolifération des cellules. Elle aide notamment à protéger les articulations en augmentant la viscosité du liquide synovial et en rendant le cartilage plus élastique. Le premier produit biomédical a été développé dans les années 1970 pour la chirurgie ophtalmique.

 

Dans les années 1980, l'effet cicatrisant de l'acide hyaluronique a été très étudié, notamment dans le cadre des brûlures. Depuis, il est largement utilise en médecine esthétique pour ses propriétés anti-âge.

c) Dans la médecine esthétique

Le produit injectable qui est utilisé en médecine esthétique est obtenu par des procédés biotechnologiques : des micro-organismes sont cultivés dans des fermenteurs et produisent naturellement la molécule d'AH. Le produit de synthèse ainsi obtenu est identique à celui produit par le corps. Il y a donc peu voire aucun risque d’allergie. L’acide hyaluronique est biocompatible et dépourvu d’immunogénécité. Les études menées auprès de milliers de patients témoignent de l’extrême rareté des effets indésirables, un avantage incomparable.

 

Jusque dans les années 90, le comblement des rides était réalisé par chirurgie esthétique, par le biais d’implants solides. L’acide hyaluronique a permis un geste plus simple, plus rapide et plus confortable. Le produit injecté est résorbable, l’effet est donc provisoire, un argument de choix pour les patients les plus réservés.

2. Les différentes applications de l’acide hyaluronique

a) Mode et voie d’administration : Crème, gélule, injection d'acide hyaluronique… ?

Les récentes découvertes sur les nombreuses propriétés de l’acide hyaluronique on suscité un grand nombre de R&D et d’acteurs autour de ce marché. Ainsi les propositions d’acide hyaluronique ne cessent de se multiplier, on le retrouve sous forme de compléments alimentaires, de cosmétiques, en gélules ou en crème, en sérum… Sans oublier bien entendu, les injections médicales. Le consommateur finit par s’y perdre.

 

Les cosmétiques

 

Jeanne Gatineau est l'une des pionnières des produits de comblement dans l’industrie cosmétique. Le premier produit proposé sera un sérum, vendu comme étant le produit le plus concentré en acide hyaluronique. Cependant un sérum très concentré en acide hyaluronique ne peut pas être fluide en raison de son haut poids moléculaire. La Prairie s’empare à son tour de l’acide hyaluronique dans les années 1990 et depuis, une palette riche et variée de cosmétique à base d’acide hyaluronique s’est dévelopée.

 

La presse compare sans hésitation les cosmétiques à base d’acide hyaluronique aux injections médicales : Skeen, By Terry, toutes les marques se mettent à l’acide hyaluronique en sérum, crème, gel-crème, fond de teint… Il faut cependant noter que les résultats escomptés ne peuvent être atteints que lorsque l'on injecte médicalement ce matériau de comblement. En effet, l'acide hyaluronique en cosmétique reste à la surface de la peau, du fait de son poids moléculaire élevé. Il ne pourra pas exercer de cette façon une action repulpante ni régénérante en profondeur.

 

Ces cosmétiques restent malgré tout de bons soins hydratants dont les consommateurs auraient en revanche tort de se priver. Mais gare aux rêves qui ne se réaliseront pas et aux promesses non tenues ! La réalité des crèmes à l’acide hyaluronique consiste surtout en un rôle d'hydratation des couches superficielles de la peau.

 

Les gélules

 

Les gélules d’acide hyaluronique on récemment fait leur apparition, sous forme de complément alimentaire. Ces compléments alimentaires sont destinés à être administrés par voie orale. Les promesses de ces gélules sont d'éviter le vieillissement de la peau, l'arrivée de rides et autres ridules ou encore mieux le relâchement cutané ! En réalité, à l’heure actuelle, aucune étude ne permet pourtant de confirmer que l’acide hyaluronique contenu dans les gélules passe du système digestif à la peau… Les promesses relatives aux gélules sont elles aussi précipitées et prennent quelques raccourcis. Les gélules restent des compléments alimentaires aux effets très modérés.

 

Les injections d’acide hyaluronique

 

Les injections d'acide hyaluronique permettent de corriger les rides, d'apporter plus de tonicité à la peau, et de donner ou redonner du volume à certaines parties du visage.

Ce traitement s'effectue chez un chirurgien esthétique ou chez un médecin esthétique. Les effets des injections d'acide hyaluronique sont immédiats. Les effets secondaires, sont très rares et relativement bénins. Les injectables se résorbent naturellement.

 

En fonction du praticien, des zones à traiter, d’une éventuelle anesthésie, la séance d’injection peut durer entre dix minutes et une heure. Une séance de consultation précèdera la séance d’injection.

Il existe plusieurs techniques d’injection et le praticien adoptera sa propre méthode, adaptée à chaque patient pour obtenir les meilleurs résultats.

La quantité de produit nécessaire (nombre d'ampoules) est variable en fonction de ces paramètres.

Il faut souvent une séance de retouche afin d’optimiser le résultat et de se rapprocher au mieux de votre objectif. L’injection est réalisée au cabinet dans une salle sous antisepsie.

b) Des utilisations variées

Visage, contour des yeux, genoux, décolleté, mains, les utilisations de l’acide hyaluronique concernent divers parties du corps.

 

Le visage

 

Au fil des années, le visage perd du volume. Avec l’âge, les pommettes s’affaissent, des sillons se creusent, des plis apparaissent autour des lèvres, des yeux. Pour compenser ces affaissements, ces creux, et ces plis (rides et ridules), l’acide hyaluronique est un traitement sans pareil.

 

Les zones du visage pouvant être traitées par les injections d’acide hyaluronique sont nombreuses :

  • les tempes
  • les pommettes
  • les régions para-mentonnières
  • les joues
  • les sillons naso-géniens
  • la région orbitaire
  • la région des lèvres
  • le nez

 

En fonction de l’effet souhaité, le produit de comblement utilisé sera plus ou moins épais.

 

Le décolleté

 

Rajeunir la peau du décolleté et du cou est souvent nécessaire pour conserver un effet naturel et une apparence harmonieuse.

Le cou et le décolleté sont des régions particulièrement fragiles, sujettes donc au vieillissement. La peau y est particulièrement fine et ces régions sont trop souvent moins soignées et moins protégées que le visage. Au niveau du cou, il s’agit de rides horizontales ainsi qu'un d’un relâchement des tissus. Au niveau du décolleté il s’agira de traiter des rides verticales. Pour les zones du cou et du décolleté, on utilise un acide hyaluronique peu réticulé, qui est de ce fait fluide et offre un résultat plus beau sur des zones où la peau est fine. En l’occurrence, il est parfois couplé à des vitamines, des oligo-éléments et des minéraux permettant une restauration de l’éclat de la peau.

 

Les mains

 

La peau des mains est fine et sur-exposée aux agressions extérieures, accélérant son processus de vieillissement. Leur état peut marquer un décalage avec votre visage, donnant un effet disharmonieux à votre allure générale et trahissant votre âge. Le vieillissement des mains se concrétise par la sècheresse et la perte de volume, notamment entre les tendons. L’acide hyaluronique injecté va donc apporter hydratation et volume.

 

Les genoux

 

L’injection d’acide hyaluronique dans les genoux est un traitement de l’arthrose.

 

Ces injections constituent un excellent traitement de l’arthrose, de plus en plus proposé en prévention et en traitement des symptômes douloureux. En effet, l’arthrose se caractérise par une destruction progressive du cartilage à laquelle s’ajoute la perte de qualité du liquide synovial articulaire qui est un élément essentiel d’un cartilage sain. Or le bon fonctionnement du liquide synovial dépend essentiellement d’un de ses constituants, l’acide hyaluronique…

 

L’acide hyaluronique supplée donc le liquide synovial déficient afin d’atténuer ou enrayer la douleur, et réduire la raideur articulaire en contribuant à améliorer la mobilité des patients arthrosiques. Les injections se font sous forme de gel et peuvent bénéficier d’une prise en charge par la sécurité sociale.

3) Les injections d'acide hyaluronique

a) Un lifting naturel

Avec l’acide hyaluronique, la chirurgie esthétique fait une place à des actes plus légers, qui rendent jeunesse à votre visage comme peut le faire un lifting chirurgical. L’avantage de l’acide hyaluronique est qu’il s’agit d’une technique non-invasive, dont les effets secondaires sont exceptionnels.

 

Autre avantage, la possibilité de l’injecter sous différentes formes permet d’utiliser au mieux ses nombreuses qualités : hydratante et revitalisante ; correction des rides superficielles ; correction des rides profondes et des volumes.

 

La médecine esthétique offre maintenant de multiples possibilités pour garder un visage vif, lisse et reposé, le tout sans chirurgie : le lifting médical.

 

Le principe consiste donc à injecter un produit fluide dans l’épaisseur de la peau ou dans l’espace sous-cutané afin de créer un volume de comblement ou d’augmentation. Ce lifting sans chirurgie repose sur les injections d'acide hyaluronique, il rétablit l’équilibre et les proportions harmonieuses du visage.

 

Le lifting médical agit sur toutes les manifestations du vieillissement en surface ou en profondeur sur la globalité du visage :

  • Les rides statiques
  • La ptôse graisseuse
  • Le relâchement cutané

 

Durant le lifting médical, le praticien commence par lifter le haut du visage pour ensuite corriger le bas dont les défauts sont mécaniquement atténués par cette première action. Les résultats sont naturels, un effet bonne mine sans que l’on puisse deviner le recours à la technique du lifting.

Notez qu’une aiguille à bout rond est utilisée pour diminuer les saignements, la douleur et les points d’injection. La reprise des activités est immédiate, pas d’éviction sociale.

b) Quand la médecine esthétique se substitue à certaines opérations de chirurgie esthétique

En fonction des cas, les injections médicales d’acide hyaluronique viennent en substitution ou en complément de la chirurgie esthétique. Ces injections de comblement peuvent aussi se réaliser parallèlement à des injections de Toxine Botulique.

 

Lifting

 

Comme nous venons de le voir, le lifting médical se substitue au lifting chirurgical.

 

Rhinoplastie

 

La rhinoplastie médicale peut dans le cas de certaines anomalies légères remplacer un acte chirurgical. Seules les disgrâces causées par un défaut de volume peuvent être traitées par l’acide hyaluronique, les irrégularités telles que creux, bosse, asymétrie, remonter ou projeter la pointe du nez.

 

Comme la forme du nez change avec l’âge car il s’agit d’un organe qui ne cesse de croître avec le temps, la rhinoplastie médicale est alors la technique idéale pour traiter l’apparition des signes du vieillissement.

 

Elle permet également d’intervenir en complément d’une opération de chirurgie esthétique et retoucher le nez après une opération pour en parfaire le résultat final.

 

Blépharoplastie

 

La médecine esthétique offre de multiples possibilités pour garder un œil vif, éveillé, lisse et reposé.

 

L’acide hyaluronique permet de corriger les cernes creux, en injectant un acide hyaluronique volumateur. S’agissant d’une zone peu mobile, le résultat peut durer jusqu’à trois ans.

 

Augmentation des volumes

 

Avant l’utilisation de l’acide hyaluronique en médecine esthétique, le praticien n’avait d’autre recours que l’implant solide. Cet acte nécessitait une intervention chirurgicale

L’acide hyaluronique volumateur permet désormais de corriger les pertes de volumes au niveau des tempes, des sourcils, des pommettes et des joues et des plis d’amertume.

c) Point pratique

Une première consultation avec votre praticien est obligatoire. Au cours de cette toute première consultation, le praticien aura l’occasion de vous faire remplir un dossier médical ciblé afin d’éviter d’éventuelles contre-indications. Le praticien réalisera aussi un examen attentif et déterminer ensemble un objectif réalisable.

 

En règle générale, les injections d’acide hyaluronique se pratiquent sans anesthésie.

 

Dans la mesure du possible, après l’injection, il toujours mieux de rester au calme et d’éviter de mobiliser les zones injectées. Les jours suivants l’injection, les expositions au soleil, à toute forme de chaleur, la consommation d’alcool, l’aspirine et les anti-inflammatoires, sont à bannir.

 

Les suites immédiates peuvent éventuellement être marquées par l’apparition d’un œdème qui disparait entre un jour et une semaine en fonction de la zone traitée.

 

Un délai de quelques jours est nécessaire pour apprécier le résultat définitif : ne vous inquiétez pas, le résultat immédiat après traitement n’est donc pas tout à fait le reflet du résultat final !