Accueil cabinetAccueil bureauAccueil coolsculptingAccueil laserAccueil médecine esthétiqueAccueil luminaire

<

>

Une maladie dermatologique dépigmentante ou hypochromiante

Le vitiligo est une maladie touchant entre 0,5% et 1 % de la population.

 

Cette maladie se caractérise par une dépigmentation de la peau. La dépigmentation se fera sur une surface plus moins large, en une ou plusieurs taches.

 

À l'heure actuelle son origine est mal connue, plusieurs théories ont été proposées à son sujet :

 

  • Origine cytotoxique ;
  • Origine génétique ;
  • Origine neurologique ;
  • Origine immunitaire.

Il existe deux types de vitiligo :

Le vitiligo segmentaire :

Cette forme très localisée se développe principalement chez l'enfant et le jeune adulte. La zone du tégument touchée est limitée, suivra le plus souvent le territoire segment de formation de la peau, ou d'un nerf sensitif cutané. Cette caractéristique de suivi d'un nerf expliquerait la théorie traumatique neurologique. Un vitiligo segmentaire se développe rapidement en seulement quelques semaines ou mois, il a l'avantage de rester stable sans toucher d'autres zones du corps.

 

La perte des mélanocytes est généralement totale et définitive. Cela a pour conséquence de rendre inopérants les traitements à base d'exposition aux rayons ultra-violets (naturels ou artificiels) ainsi que les traitements à base de vitamines anti-oxydantes ou d'oligo-éléments.

 

En revanche, sa pathogénie et son évolution particulière offrent le meilleur terrain pour la transplantation mélanocytaire.

Le vitiligo généralisé ou non-segmentaire :

Contrairement à ce que le nom de généralisé sous entend, ce vitiligo ne va pas forcément toucher la totalité du corps, mais va se présenter en des taches multiples. Son évolution est très variable d'une personne à l'autre. Les lésions d'un vitiligo généralisé apparaissent de manière bilatérale sur le corps et sont parfois symétriques. Ainsi, dans le cas ou le bras gauche du patient est touché, le bras droit le sera également, dans le même secteur, mais la surface ne sera pas automatiquement identique.

 

L'âge de déclenchement d'un vitiligo généralisé est très variable, son extension imprévisible. Le patient peut pendant de nombreuses années avoir une atteinte très localisée, puis qui va s'étendre plus ou moins rapidement à différentes zones du corps. À l'inverse, le vitiligo peut très bien ne jamais s'étendre.

 

Pour suivre l'évolution de la maladie, il faudra recourir à des examens des lésions à l'aide de la lampe à ultra-violets de Wood. Cela permettra d'apprécier au mieux l'évolutivité de cette pathologie.

 

Depuis 2003, les frottements sont un facteur aggravant reconnus (Gauthier et al. Br J Dermatol). Il est donc primordial que les conseils de prévention des frottements soit connus et compris par le patient.

 

Il existe différents traitements pour un vitiligo généralisés tous ayant une efficacité variable d'une personne à l'autre :

 

  • Photothérapie (exposition aux rayons ultra-violets) il s'agit du plus ancien et du plus utilisé des traitements ;
  • Traitements vitaminiques anti-oxydantes ou d'oligo-éléments ;
  • Dermato-corticoïdes ;
  • Tacrolimus ;
  • Greffe de mélanocytes (uniquement si la maladie est stabilisée depuis au moins 6 mois et pour des zones visibles et peu étendues).

Des conséquences psychologiques

Cette dermatose est visible et handicapante socialement et professionnellement. C'est pourquoi le dermatologue doit prendre en compte l'action de la maladie mais également l'impact psychologique variable qu'elle va avoir sur le patient.

 

S’il arrive que cette affliction soit transmise génétiquement, (de récentes études ont clairement identifié un risque familial), pour la majorité des patients, le vitiligo va se développer spontanément. En outre le vitiligo s'associe de temps à autres avec des maladies auto-immunes ou anti-inflammatoires tels que :

 

  • Anémie pernicieuse ;
  • Maladie d'Addison ;
  • Thyroïde.

Viticell : dispositif médical pour la réalisation d'une greffe autologue

Viticell
Viticell

Ce dispositif a pour vocation de réaliser une greffe autologue ou autogreffe. Il s'agit de prélever des cellules de peau saines dans une zone pigmentée, puis de les greffer dans une autre zone du corps ou un défaut de pigmentation est présent. Les cellules transplantées vont s'implanter et se multiplier pour repigmenter la peau, ce sans aucun risque de rejet puisqu'il s'agit des propres cellules du patient.

 

Les premiers effets apparaissent généralement dans les 4 semaines après le traitement. Un des signes précurseurs peut prendre la forme d'un léger voile brun. Lorsque que la cicatrisation sera réalisée, il sera possible d'utiliser la photothérapie pour favoriser une repigmentation optimale.

 

À l'heure actuelle, il existe de nombreuses études sur la repigmentation par greffe autologue. L'une d'entre elle a été réalisée sur 67 patients ayant subis une autogreffe et suivis durant 5 ans. En fonction du type de vitiligo, 73 à 84 % des greffes ont eu pour résultat une repigmentation supérieure à 95% maintenue 5 ans après.

Déroulement de l'intervention :

Phase 1 : prélèvement des cellules saines

 

Des cellules provenant d'une petite surface saine et pigmentée de la peau vont être prélevées à l'aide d'un dermatome. Le tout sous anesthésie locale. Protégée par un pansement gras, la cicatrisation aura lieu en quelques jours.

 

Phase 2 : préparation des cellules

 

Le médecin va traiter les prélèvements à l'aide du kit Viticell® pour ne conserver que la partie utile : les cellules pigmentaires.

 

Phase 3 : greffe

 

Sous anesthésie locale, la zone receveuse va être traitée, généralement avec un laser. Les cellules pigmentaires préparées y seront alors déposées puis la zone recouverte par un pansement que le médecin changera lors de votre prochaine visite.

Autres applications de Viticell

Viticell fonctionne traite également avec les succès les cas de :

 

  • Cicatrices dépigmentées ;
  • Scarifications des poignets ;
  • Taches depigmentées suite a une intervention laser.

 

Son taux de réussite est de 80%.