Accueil cabinetAccueil bureauAccueil coolsculptingAccueil salle attente

<

>

La puvathérapie

Cabine de Puvathérapie du Dr Olive à Sèvres (92)
Cabine de Puvathérapie du Dr Olive à Sèvres (92)

La puvathérapie permet de traiter certaines maladies de la peau, comme le psoriasis, la lucite (allergie cutanée au soleil) ou le vitiligo (tâches blanches dues à une dépigmentation de la peau). Le traitement du psoriasis et des allergies est pris en charge par les mutuelles. Le traitement consiste à consommer des extraits de plantes contenant des psoralènes puis s’exposer au soleil. (Les psoralènes appartiennent à la famille des furocoumarines : présentes dans plusieurs fruits et plantes comme le citron, le céleri, la betterave ou le persil.) L'acronyme PUVA dérive de Psoralène et de UVA, rayons ultraviolets de type A.

Le principe

Le principe consiste à soumettre la peau à l'action d'ultraviolets bien définis, après avoir absorbé un psoralène qui est un produit sensibilisant la peau aux UV. Le médicament peut se prendre par la bouche ou s'appliquer sur la peau. Une fois le médicament présent à de fortes concentrations dans la peau, le psoriasis est exposé à une source artificielle de rayonnement UVA, sous la supervision d'un professionnel de la santé. Les comprimés doivent être pris de 75 à 120 minutes avant l'exposition aux rayons UVA. Les UVA peuvent être administrés sur tout le corps ou localement (mains et pieds).

Le traitement

L'exposition aux rayons UVA commence habituellement dans les 15 minutes suivant l'application du médicament. La séance dure de 2 à 15 minutes. Le patient est déshabillé, ses yeux protégés par des lunettes de soleil anti-UVA, ainsi que les parties génitales. Le traitement comprend d'abord 3 séances par semaine, puis 1 en entretien, jusqu'à la guérison pour les hommes. Une majorité de patients sont complètement blanchis ou nettement améliorés après 15 à 21 séances. Mais, la durée est déterminée par le dermatologue. Si le psoriasis est très avancé, le temps de guérison peut être plus long. Un ou deux traitements de suivi par mois contribuent à prévenir les poussées.

Les indications

La PUVA générale est indiquée pour traiter des psoriasis vulgaires (en gouttes, médaillons ou placards) étendus à de grandes surfaces cutanées (plus du tiers de la surface corporelle), les eczémas et prurits. Elle n'est pas indiquée pour soigner les psoriasis pustuleux ni les érythrodermies. La PUVA locale convient pour soigner les mains, bras, jambes ou pieds. Elle peut être employée en prévention de la Lucite estivale (éruptions déclenchées par les rayons solaires). Les coudes et genoux, les faces antérieures des jambes et les ongles réagissent mal à la PUVAthérapie, le cuir chevelu et les zones pubiennes non rasés, le sillon interfessier sont inaccessibles. Ce traitement doit donc être réservé aux psoriasis sévères et évité chez les patients jeunes.

Le bénéfice

La PUVAthérapie exerce une action antimitotique (contre la multiplication des cellules) et une action immunologique. Cette technique permet d'éliminer les plaques chez un grand pourcentage de patients et l'intervalle sans psoriasis peut être de plusieurs mois. Ce traitement remarquablement efficace peut très bien se combiner à un autre traitement comme les corticoïdes, le calcipotriol ou les rétinoïdes (re-PUVA).

Les risques

Après plusieurs séances, un vieillissement prématuré de la peau avec une perte d'élasticité peut apparaître. Les yeux doivent restés protégés après la séance pour éviter les risques de conjonctivite. Parmi les risques à long terme, le cancer de la peau et le lentigo malin. Les bains de soleil sont à proscrire pendant cette thérapie.

Les contre-indications relatives

Grossesse et allaitement, altération de la chambre antérieure de l'œil, insuffisance hépatique et rénale, utilisation de médicaments photo sensibilisants, affections cutanées provoquées ou aggravées par les ultraviolets, infections aiguës, cancer cutané, mauvais état général et affections cardiaques graves.